La Chaise Dieu

La chaise Dieu
L’histoire de La Chaise-Dieu commence le 28 décembre 1043, lorsque Robert de Turlande, chanoine de 42 ans, s’installe avec deux compagnons sur ce plateau glacial et isolé, à 1080 mètres d’altitude.
Leur premier sanctuaire, baptisé la " Casa Dei ", La maison de Dieu, va très vite attirer des gens désireux de partager leur vie de silence et de piété.
La découverte d’un essaim d’abeilles dans les fondations du premier sanctuaire annonce le rayonnement que connaîtra la communauté érigée en abbaye bénédictine dès 1050. Quand Robert meurt, en avril 1067, l’abbaye a déjà essaimé en Italie, en Suisse et même à Burgos sur le Chemin de Compostelle.
Au XIV ème siècle, Clément VI, pape en Avignon, décide la construction de l’édifice actuel où, selon son vœu, son corps sera inhumé cousu dans une peau de cerf.
Peu avant la Révolution, le Cardinal de Rohan fut exilé dans l’abbaye dont il était l’abbé commendataire.
L’histoire n’a pas épargné ce haut lieu. Les guerres l’ont mutilé et ses immenses richesses de la Terre se marient étroitement, en firent une retraite sereine permettant aux âmes d’avoir un avant-goût de l’Éternité.
La géographie sacrée nous apprend en effet que, dans la projection sur terre de la Grande Ourse, La Chaise-Dieu occupe la place de la sixième étoile, c’est-à-dire de Mérak.
Cette particularité n’offre-t-elle pas aux visiteurs une ouverture vers des horizons
insoupçonnés ?